Réglementation générale

Périodes d'ouverture

1ère catégorie : toutes les eaux où les salmonidés prédominent

Espèces Périodes d'ouverture
Truites fario, truite arc-en-ciel, Omble ou saumon de fontaine, Omble chevalier, Cristivomer 12 mars au 18 septembre inclus ainsi que les lacs de Fabrèges, de Peilhou et d'Iraty (pour les autres lacs situés à plus de 1000 mètres d'altitude : du 1er mai au 02 octobre inclus)
Ombre commun 21 mai au 18 septembre inclus
Alose, truite de mer 1er avril au 31 juillet (réglementation spécifique en fonction du cours d'eau, se rapprocher de l'AAPPMA locale ou de la FD de pêche 64)
Saumon 1er avril au 31 juillet et du 05 septembre au 18 septembre (réglementation spécifique en fonction du cours d'eau, se rapprocher de l'AAPPMA locale ou de la FD de pêche 64)
Anguille jaune 1er avril au 31 août
Goujon et autres espèces 12 mars au 18 septembre inclus
Brochet 12 mars au 18 septembre inclus
Grenouille vertes et rousses 14 mai au 18 septembre inclus


2ème catégorie : toutes les eaux où les cyprinidés et les carnassiers prédominent

Espèces Périodes d'ouverture
Truites fario, truite arc-en-ciel, Omble ou saumon de fontaine, Omble chevalier 12 mars au 18 septembre inclus
Ombre commun 21 mai au 31 décembre inclus
Alose, truite de mer 1er avril au 31 juillet (réglementation spécifique en fonction du cours d'eau, se rapprocher de l'AAPPMA locale ou de la FD de pêche 64)
Saumon 1er avril au 31 juillet et du 05 septembre au 18 septembre (réglementation spécifique en fonction du cours d'eau, se rapprocher de l'AAPPMA locale ou de la FD de pêche 64)
Anguille jaune 1er avril au 31 août
Goujon et autres espèces 01 janvier au 31 décembre inclus
Brochet, black-bass et sandre 01 janvier au 30 janvier inclus et du 30 avril au 31 décembre inclus
Grenouille vertes et rousses 01 janvier au 06 mars inclus et du 14 mai au 31 décembre inclus


Quota et tailles minimales de capture

Brochet Black-bass Sandre Truite fario et arc-en-ciel Saumon Truite de mer Alose Anguille
Taille minimale 60 cm no-kill 50 cm 18, 20 ou 25 cm * 50 cm 35 cm 30 cm 12 cm
Quota/pêcheur/jour En 2ème catégorie : 3 spécimens dont 2 brochets maximum En 1ère catégorie : pour le brochet : du 12 mars au 29 avril inclus : remise à l'eau obligatoire et du 30 avril au 18 septembre : 2 brochets autorisés 5 ou 10 * Annuel de 3 spécimens avec bague et déclaration de capture obligatoire Carnet de capture obligatoire
* (en fonction du cours d'eau, se rapprocher de l'AAPPMA locale ou de la FD de pêche 64)

Classement des eaux et modes de pêche autorisés

1ère catégorie : toutes les eaux où les salmonidés prédominent
2ème catégorie : toues les eaux où les cyprinidés et les carnassiers prédominent
Domaine privé : le droit de pêche appartient aux propriétaires riverains. Ce droit est souvent cédé aux AAPPMA
Domaine public : le droit de pêche appartient à l'Etat qui le loue aux AAPPMA
Domaine maritime : le réglementation ne s'applique pas sur la zone maritime fixée par la limite de salure des eaux

Classement des eaux Modes de pêche autorisés
1ère catégorie du domaine privé 1 seule ligne montée sur cane munie de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus
2ème catégorie du domaine privé 3 lignes montées sur cannes munies de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus
1ère catégorie du domaine public 2 lignes montées sur cannes munies de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus
2ème catégorie du domaine public 4 lignes montées sur cannes munies de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus
Toutes catégories du domaine public et privé 6 balances au plus par pêcheur destinées à la capture des écrevisses et des crevettes (30cm max de diamètre ou diagonale, maille 27 mm)
Vermée
1 bouteille ou carafe de 2 litres maximum pour la capture des vairons (ou autres poissons servant d'appâts)
Pour les lacs situés à une altitude supérieure à 1000m ainsi que sur les lacs et retenues de Fabrèges, Artouste, Bious Artigues, Anglus, Peilhou, Castet, Saint-Engrâce 2 lignes montées sur canne munies chacune de 2 hameçons ou de trois mouches artificielles au plus


Modes de pêches prohibés

Il est interdit :

1/ d’établir des appareils, d’effectuer des manœuvres, de battre la surface de l’eau en vue de rassembler le poisson afin d’en facilité la capture

2/ de pêcher à la main ou sous la glace ou en troublant l’eau ou en fouillant sous les racines et autre retraite fréquentées par les poissons. Toutefois, pour la pèche à la ligne du goujon, le pilonnage effectué par le pêcheur lui-même est autorisé

3/ d’employer tous procédés ou de faire usage de tous engins destinés à accrocher le poisson autrement que par la bouche. Toutefois, est autorisé pour retirer de l’eau le poisson déjà ferré, l’emploi de l’épuisette et de la gaffe

4/ de se servir d’armes à feu, de fagots, de lacets ou de collets, de lumière ou de feux sauf pour pêche de la civelle, de matériel de plongée subaquatique

5/ de pêcher à l’aide d’un trimmer ou d’un engin similaire

6/ d’utiliser des lignes de traîne

7/ de pêcher aux engins et filets dans les zones inondées

8/ pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle et interdite dans les eaux de la seconde catégorie. Cette interdiction ne s’applique pas à la pêche du saumon dans les parties de cours d’eau classés comme cours d’eau à saumon

9/ d’appâter les hameçons et autre engins avec : 
  • les poissons des espèces pour lesquelles une taille minimum de capture a été fixée
  • des espèces qui sont susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques
  • l’anguille ou la chair d’anguille


10/ d’utiliser comme appât ou amorce :
  • les œufs de poissons, soit naturels, (frais ou de conserve ou mélangés à une composition d’appât), soit artificiels
  • dans les eaux de première catégorie, les asticots et autres larves de diptères, sauf dispositions particulières dans les Pyrénées-Atlantiques


Interdiction de vente

Il est interdit aux pêcheurs amateurs en eau douce de vendre le produit de leur pêche.

Procès-Verbaux

Tout procès-verbal dressé pour infraction aux dispositions relatives à la police de la pêche, entraîne automatiquement : d’une part, le paiement de dommages-intérêts (transaction civile) à la Fédération en général, d’autres part, le paiement d’une amende pénale à l’administration. Dans les cas de refus de paiement de la transaction civile, de récidive ou de délits graves, l’affaire relève des tribunaux.  

Pollution et braconnage

L’AAPPMA est chargé de la protection des milieux aquatiques, et par conséquent, elle suit au plus près les problèmes de pollutions sur son territoire. Ainsi l’association sert de relais aux différents services de l’état comme l’OFB (Office Français de la Biodiversité) et la Gendarmerie et peut se porter partie civile. En cas de pollution ou de braconnage, merci de prévenir l’AAPPMA Le Pesquit au 05 59 04 59 36 ou téléphoner à la gendarmerie ou à la Fédération de pêche au 05 59 84 98 50.

suivi_pollutions1-300x224
suivi_pollutions2-300x224